24/02/2015

Pourquoi... parce que





Un livre sans réponses
Il existe beaucoup de livres sur les "pourquoi" des enfants, mais celui-ci est poétique, drôle est très coloré du coup il sort du lot. En plus il ne donne aucune réponse...chacun peut trouver ses propres réponses.
Dans cet ouvrage, chaque question introduit la suivante. C'est ainsi que l'enfant évolue d'une interrogation sur le goût salé des larmes à celle sur l'immensité du ciel. Amusantes et parfois désarmantes, ces questions abordent les choses de la vie et le fonctionnement de l'univers dont l'enfant se fait sa propre idée, comme en témoignent les illustrations.


 
 http://ecx.images-amazon.com/images/I/51VNS81H6RL.jpg


Des livres avec pleins de pourquoi et des réponses pas toujours faciles à donner
Dis papa, pourquoi ?




Petite balade écolo dans le jardin, d'un père et son fiston, qui en profite pour poser toutes les questions essentielles :
"Dis papa, pourquoi ça ne pousse pas plus vite ?"
"Dis papa, pourquoi il y a des mauvaises herbes"
"Dis papa pourquoi..."
http://www.christianvoltz.com/images/album/-dis-papa--pourquoi---/91--dis-papa--pourquoi---.jpg http://www.christianvoltz.com/images/album/-dis-papa--pourquoi---/92--dis-papa--pourquoi---.jpg

Et pourquoi ?



Ce matin, le petit chaperon rouge se rend chez sa mère-grand, quand tout à coup, un grand méchant loup lui tombe dessus.
“Rhâââââ ! Je vais te manger !” dit-il.
“Et pourquoi ?” demande le petit chaperon rouge.

Des livres avec des réponses un peu plus loufoques.
 Dis papa pourquoi les zèbres ne font-ils pas du patin à roulettes ?

Présentation de l'éditeur
Un album plein d’humour et d’imagination, autour de l’univers d’une petite fille et des animaux. Ici l’enfant pose une série de question à l’adulte : pourquoi les moustiques ne vont pas chez le vétérinaire, pourquoi les loups ne jouent pas à saute-mouton, pour les hippopotames ne prennent pas le train. Et le père de l’enfant à toujours une bonne réponse à donner. Une réponse drôle certes mais qui joue tout autant sur l’univers familier de l’enfant que sur une logique implacable. Sauf lorsque la petite fille se demande pourquoi les dragons ne peuvent pas être pompiers… Un album simple dans son agencement, mais qui joue à merveille sur le rapport image-texte. Et l’efficacité est au rendez-vous. On rit beaucoup.
Pourquoi... parce que
Pour aller plus loin...
Pourquoi... parce que  Un super travail à faire en production d'écrits chez Sanléane.

Dis maman, pourquoi les dinosaures ne vont-ils pas à l'école ?

Présentation de l'éditeur :
Comme à l’accoutumée, nous voici sous le charme de Quentin Gréban qui nous offre cette fois-ci un petit concentré de bonheur et d’humour à travers des questions enfantines toutes malicieuses et naïves. Et des illustratives toujours aussi douces et pleine de douceur qui composent le style Quentin Gréban.
En voici, un joyeux florilège :
« Dis Maman, pourquoi les canetons, évitent les fêtes foraines ? Parce qu’ils ont trop peur qu’on essaie de les pêcher, répond maman. »
« Dis Maman, pourquoi les éléphants ne se baignent pas dans les petites piscines gonflables ? Parce qu’ils n’ont pas de maillot, répond Maman. » Ne serait-ce pas plutôt parce que la piscine serait trop petite pour eux et qu’ils s’amuseraient comme des fous avec l’eau ?
En fait, Maman compose ses réponses en fonction de ce qui est le plus plausible et le plus simple à comprendre pour sa petite fille sans jamais trahir la vérité. Et lorsqu’elle se retrouve en panne de réponses, elle n’hésite pas à ruser avec sa « pitchoune » trop curieuse : « Dis Maman, pourquoi les crocodiles ont-ils de si grandes dents ? Parce que c’est bien utile pour manger les petites filles qui posent trop de questions, répond Maman. »

Et pourquoi ... La girafe a un long cou ?


Présentation de l'éditeur :
Premier album d’une série intitulée :
Et pourquoi... ?
Et pourquoi... la girafe a un long cou ? est un échange de questions/réponses
entre un jeune enfant et sa maman à propos du long cou de la girafe.
Au moment où l’adulte est à court d’arguments, l’enfant prend le relais,
fournissant ses propres réponses, moins académiques certes,
mais pleines d’imagination.
Pourquoi... parce que
Pourquoi... parce que
Pourquoi... parce que

 Pour terminer tous ces pourquoi peuvent aussi être l’occasion de se poser des questions plus essentielles.

1 commentaire:

  1. oh oh tu me donnes une idée! merci ;)
    (ps le lien vers contes etiologiques ne fonctionne plus)

    RépondreSupprimer